La chirurgie d’implant capillaire

La calvitie est un problème classiquement masculin rentrant dans le cadre des alopécies androgénétiques. Ces alopécies sont très complexant et vieillissent le visage du sujet jeune en particulier. Celles-ci sont plus rares mais non exceptionnelles chez la femme. Les microgreffes de cheveux sont une solution efficace et élégante pour traiter ces patients et le cabinet de chirurgie Damien Van der Stegen propose ces interventions. Découvrez nos meilleurs prix de greffes de cheveux à Budapest, Hongrie.

Les méthodes de greffes de cheveux

Les techniques chirurgicales lourdes ont fait long feu et il est exceptionnel maintenant de proposer des lambeaux de cuir chevelu ou des expandeurs cutanés. Les techniques de greffes de cheveux ont beaucoup évoluées ces dernières années et consistent en micro-greffes. On ne pratique plus les greffes par punch d’une dizaine de cheveux responsables d’aspect inesthétique en « champ de poireaux ».

Deux techniques de greffes de cheveux sont possibles. La technique par bandelette ou la FUE. Dans les deux cas on prélève des cheveux en région occipitale dans la « couronne hippocratique » où il n’y a jamais d’alopécie. Les cheveux réimplantés sont définitifs et ne tomberons pas.

La technique de la bandelette

Adaptée aux grandes calvities, l’intervention dure en moyenne 2 à 3 heures. Une ou plusieurs bandelettes horizontales de 0,5cm sont prélevées sous anesthésie locale sur l’arrière du crâne où il n’y a d’alopécie. La zone de prélèvement est suturée. Les bandelettes sont alors micro-découpées pour récupérer des greffons de un à trois cheveux. Ces greffons sont ensuite réimplantés en région alopécique. Son principal intérêt est le nombre important de greffons fournis. L’inconvénient, relatif, est la cicatrice occipitale postérieure séquellaire qui est cependant extrêmement discrète habituellement.

La F.U.E. (Follicular Unit Extraction)

Microtransplantation douce – FUE technique

Avec l’apparition des micro-greffes et de la Microtransplantation douce, l’implantation s’est beaucoup améliorée. On a cherché à faire le greffon le plus petit possible dans le but d’obtenir avant tout une apparence extrêmement naturelle. C’est alors qu’a été introduit le concept de l’implantation cheveu par cheveu sur la bordure frontale.

Cette technique garantit un résultat similaire à la nature, mais moins dense, car même si les microgreffes ont considérablement amélioré le résultat esthétique, il n’est pas possible d’implanter un autre greffon trop près du premier, car le manque d’irrigation sanguine risque de leur être fatal à tous les deux.

Le médecin est donc dans l’obligation d’espacer l’implantation des greffons lors d’une même séance, malgré une instrumentation beaucoup plus fine qui permet de réaliser de minuscules incisions dans lesquelles il insère les greffons.

Sans douleur

C’est encore plus confortable pour le patient, qui ne ressent plus aucune douleur (une anesthésie locale est tout de même évidemment pratiquée au préalable) et surtout, l’irrigation sanguine est parfaitement préservée. Résultat : il est possible désormais d’implanter jusqu’à 20 unités folliculaires par centimètre carré sur la zone receveuse!

Bien sûr, les micro-greffons sont toujours implantés un par un sur la bordure frontale. C’est une condition indispensable pour obtenir un résultat vraiment très naturel et qui rend l’intervention totalement insoupçonnable du point de vue esthétique.

Très discret

Il faut savoir que quand le greffon est implanté dans le cuir chevelu, le cheveu tombe. Mais cela n’a aucune importance car le bulbe, lui, est bien présent, et il faudra attendre environ 3 mois pour qu’un nouveau cheveu pousse. Les cheveux greffés poussant progressivement, tout le monde pensera à une repousse naturelle due à un traitement. Avec la micro-transplantation folliculaire, en implantant davantage de cheveux (jusqu’à 1000 unités folliculaires par séance, soit près de 3000 cheveux !), on réduit le nombre de séance.

L’intervention

Le jour de l’intervention

Lors de son arrivée, le patient commente avec le médecin les résultats des examens pré-opératoires, puis on l’installe dans la salle d’intervention. Une anesthésie locale est alors pratiquée, ce qui rend indolore l’intervention par elle-même.

Anesthésie locale

Avec la microtransplantation folliculaire, on peut réellement parler de très grand confort au niveau de l’anesthésie locale qui rend l’intervention pratiquement indolore. Un léger sédatif est donné au patient avant l’intervention. Le même type d’anesthésie sera effectué dans la zone receveuse au cours d’une étape ultérieure.

Le prélèvement

La bandelette de cheveux est prélevée dans la nuque et le tout est refermé avec quelques points de suture. La bandelette est ensuite fragmentée en micro-greffons. Les cheveux du patient sont ensuite recoiffés et cachent l’endroit où les cheveux ont été prélevés ainsi que les points de suture. Il est quasiment impossible de trouver la moindre trace du prélèvement dans la zone donneuse quelques mois après l’intervention.

La zone receveuse

Chaque unité folliculaire comprend de 1 à 4 cheveux. Les plus petites d’entre elles (1 cheveu) sont implantées une par une en première ligne sur la bordure frontale. C’est la garantie d’un résultat esthétique naturel. Les autres unités folliculaires (2 à 3 cheveux) sont implantées derrière les premières pour assurer la densité.

Grâce à la nouvelle technique de fines fentes pour insérer les greffons, l’intervention est encore plus douce et la vascularisation des micro-greffons parfaitement préservée. On peut ainsi implanter beaucoup plus de micro-greffons sur une même zone receveuse.

Greffe cheveux tarif 2018

Après l’intervention

L’anesthésie réalisée est toujours exclusivement locale et l’intervention dure en moyenne 3 à 4 heures. Après un petit moment en salle de repos, le patient ressortira le jour même. Même si nous déconseillons la conduite automobile pour un long trajet, il sera possible au patient de rentrer immédiatement chez lui en se faisant conduire par un tiers.

Les incisions pratiquées dans le cuir chevelu lors d’une séance de Microtransplantation folliculaire sont si fines que les saignements sont peu importants. C’est pourquoi le patient ressort de la clinique sans aucun bandage.

La chirurgie d’implant capillaire
4.7 (94%) 10 votes